Les Lauréats du 17e gala

Les Lauréats du 17e gala

Saint-Pacôme, le 6 octobre 2018
Encore une fois cette année, l’histoire se répète alors que l’auteur Jean-Jacques Pelletier remporte le prix Saint-Pacôme pour une seconde fois, au terme des délibérations des membres du jury, avec son polar Deux balles, un sourire publié chez Hurtubise, auquel une bourse de 3 500$ est rattachée, bourse offerte conjointement par Les libraires, la Municipalité de Saint-Pacôme et grâce à la participation financière de la MRC de Kamouraska, via le Fonds de développement des territoires-Volet amélioration des milieux de vie. Monsieur Pelletier avait déjà obtenu le prix en 2004 pour son roman Le Bien des autres, paru chez AlireCette 17e remise de prix organisée par la Société du roman policier de Saint-Pacôme (SRPSP) le samedi 6 octobre dernier a réuni une centaine de convives au Centre municipal de Saint-Pacôme.

PRIX SAINT-PACÔME

« L’inspecteur-chef Dufaux, de la police de Montréal, parvient à louvoyer à travers les ennuis que lui causent les différents services policiers, du SCRS, à la SQ. Sa propre hiérarchie est minée par un gradé corrompu qui menace à la fois son équipe et une enquête complexe qui met à jour un complot écoterroriste. Malgré les embûches et grâce à son équipe de jeunes geeks surdoués, Dufaux parvient à déjouer tous les pièges. Manipulant allègrement structure narrative et savoureux dialogues, Jean-Jacques Pelletier effectue un remarquable retour au sommet avec ce polar haut en couleur », de déclarer Daniel Marois, président du jury et chroniqueur littéraire web au Huffington Post.

Les autres membres du jury étaient Robert Laplante, journaliste bédé et de littérature de l’imaginaire, ainsi que Lise Audet-Lapointe, grande lectrice et libraire à la retraite. Rappelons que les deux autres finalistes étaient Maureen Martineau pour La ville allumette publié chez VLB et Guillaume Morrissette pour son polar Deux coups de pied de trop chez Guy Saint-Jean Éditeur. Chacun a reçu une bourse de 500$.













PRIX SAINT-PACÔME INTERNATIONAL

Les librairies, coopérative qui regroupe sous sa bannière plus d’une centaine de librairies indépendantes à travers le Québec, sont un fier partenaire pour une quatrième année de la SRPSP en vue de la remise du prix Saint-Pacôme International du roman policier. Ce prix de reconnaissance a été remis à l’auteur polonais Zygmunt Miloszewski pour Inavouable paru aux Éditions Fleuve Noir. Rappelons que, pour ce prix, le jury est composé de libraires membres de la coopérative.

AUTRES PRIX

Le prix Coup de cœur, remis pour une seconde fois par le vote du grand public via le site Internet de la SRPSP, a été décerné à J.D. Kurtness pour son livre De vengeance paru chez L’instant même. Quant au Prix Jacques-Mayer du premier polar, c’est le roman La disparition de Kat Vandale de Christian Giguère, publié chez Héliotrope, qui a été récompensé. Une bourse de 500$ est remise pour chacun de ces prix.

Finalement, en ce qui concerne le prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière, catégorie senior, il est allé à Madame Caroline Émond de Lévis pour sa nouvelle Un plat qui se mange froid. La gagnante a reçu une bourse de 300 $.













EN TERMINANT

Rappelons qu’en 2017, c’est l’auteur drummondvillois Patrick Senécal, qui s’était vu remettre le prix Saint-Pacôme pour son roman L’autre reflet, publié chez Alire.