Recommandé
Les Lauréats du 17e gala

Les Lauréats du 17e gala

Saint-Pacôme, le 6 octobre 2018
Encore une fois cette année, l’histoire se répète alors que l’auteur Jean-Jacques Pelletier remporte le prix Saint-Pacôme pour une seconde fois, au terme des délibérations des membres du jury, avec son polar Deux balles, un sourire publié chez Hurtubise, auquel une bourse de 3 500$ est rattachée, bourse offerte conjointement par Les libraires, la Municipalité de Saint-Pacôme et grâce à la participation financière de la MRC de Kamouraska, via le Fonds de développement des territoires-Volet amélioration des milieux de vie. Monsieur Pelletier avait déjà obtenu le prix en 2004 pour son roman Le Bien des autres, paru chez AlireCette 17e remise de prix organisée par la Société du roman policier de Saint-Pacôme (SRPSP) le samedi 6 octobre dernier a réuni une centaine de convives au Centre municipal de Saint-Pacôme.

PRIX SAINT-PACÔME

« L’inspecteur-chef Dufaux, de la police de Montréal, parvient à louvoyer à travers les ennuis que lui causent les différents services policiers, du SCRS, à la SQ. Sa propre hiérarchie est minée par un gradé corrompu qui menace à la fois son équipe et une enquête complexe qui met à jour un complot écoterroriste. Malgré les embûches et grâce à son équipe de jeunes geeks surdoués, Dufaux parvient à déjouer tous les pièges. Manipulant allègrement structure narrative et savoureux dialogues, Jean-Jacques Pelletier effectue un remarquable retour au sommet avec ce polar haut en couleur », de déclarer Daniel Marois, président du jury et chroniqueur littéraire web au Huffington Post.

Les autres membres du jury étaient Robert Laplante, journaliste bédé et de littérature de l’imaginaire, ainsi que Lise Audet-Lapointe, grande lectrice et libraire à la retraite. Rappelons que les deux autres finalistes étaient Maureen Martineau pour La ville allumette publié chez VLB et Guillaume Morrissette pour son polar Deux coups de pied de trop chez Guy Saint-Jean Éditeur. Chacun a reçu une bourse de 500$.













PRIX SAINT-PACÔME INTERNATIONAL

Les librairies, coopérative qui regroupe sous sa bannière plus d’une centaine de librairies indépendantes à travers le Québec, sont un fier partenaire pour une quatrième année de la SRPSP en vue de la remise du prix Saint-Pacôme International du roman policier. Ce prix de reconnaissance a été remis à l’auteur polonais Zygmunt Miloszewski pour Inavouable paru aux Éditions Fleuve Noir. Rappelons que, pour ce prix, le jury est composé de libraires membres de la coopérative.

AUTRES PRIX

Le prix Coup de cœur, remis pour une seconde fois par le vote du grand public via le site Internet de la SRPSP, a été décerné à J.D. Kurtness pour son livre De vengeance paru chez L’instant même. Quant au Prix Jacques-Mayer du premier polar, c’est le roman La disparition de Kat Vandale de Christian Giguère, publié chez Héliotrope, qui a été récompensé. Une bourse de 500$ est remise pour chacun de ces prix.

Finalement, en ce qui concerne le prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière, catégorie senior, il est allé à Madame Caroline Émond de Lévis pour sa nouvelle Un plat qui se mange froid. La gagnante a reçu une bourse de 300 $.













EN TERMINANT

Rappelons qu’en 2017, c’est l’auteur drummondvillois Patrick Senécal, qui s’était vu remettre le prix Saint-Pacôme pour son roman L’autre reflet, publié chez Alire.

Entrevues et discours 2018

Entrevues et discours 2018

Entrevue de Maureen Martineau pour son livre : La ville allumette

Entrevue de Guillaume Morrissette pour son livre : Deux coups de pied de trop

Norbert Spehner nous présente les finalistes internationaux

Maureen Martineau et Guillaume Morrissette mot de la fin

RENDEZ-VOUS 2018

RENDEZ-VOUS 2018

RENDEZ-VOUS POUR LA 17e ÉDITION DU PRIX SAINT-PACÔME EN 2018

Saint-Pacôme, le 1 er décembre 2017

L’année 2017 a vu la Société du roman policier de Saint-Pacôme franchir le cap de ses 16 ans d’existence. Grâce à votre grande collaboration, nous avons pu soumettre à notre jury un total de 34 polars parus entre le 1er juillet 2016 et le 30 juin 2017.

Nos trois juges ont eu fort à faire. Après délibération, ils ont décidé de déclarer Patrick Senécal grand gagnant du prix Saint-Pacôme 2017 pour son roman L’autre reflet, publié chez Alire.

En vertu de nos règlements, tous les romans policiers québécois publiés entre le 1er juillet 2017 et le 29 juin 2018 sont admissibles au 17e prix Saint-Pacôme qui sera remis en octobre 2018, le tout accompagné d’une bourse désormais fixée à 3 500 $.

Vous avez déjà compris que nous vous invitons par la présente à nous transmettre les œuvres de vos auteurs de polars afin que nous puissions les acheminer à notre jury. Nous vous suggérons de nous faire parvenir ces romans le plus rapidement possible après leur parution afin de faciliter le travail de nos trois juges.

En plus d’attribuer le prix Saint-Pacôme , notre jury décerne également à l’auteur d’un premier polar le prix Jacques-Mayer, du nom du fondateur de la Société. Le récipiendaire en 2017 a été Éric Forbes, pour son roman Amqui, paru chez Héliotrope. Ce prix est doté d’une bourse de 500 $.

En 2018, la Société du roman policier de Saint-Pacôme remettra également le prix Saint-Pacôme Jeunesse, et ce, pour une troisième fois. Le prix, accompagné d’une bourse de 1 500 $, a récompensé cette année Laurent Chabin pour son roman intitulé La maison du silence, publié chez Hurtubise HMH. À noter, les romans admissibles à ce prix doivent être destinés à un public de jeunes lecteurs âgés entre 10 et 16 ans.

L’année 2017 a été porteuse de nouveautés pour la Société. Ainsi, nous nous sommes dotés de notre propre site internet que nous vous invitons à consulter www.romanpoliciersaintpacome.ca.Vous y trouverez d’ailleurs les règlements complets de nos différents concours.

Autre nouveauté en 2017, il a été possible pour tout lecteur de voter afin d’attribuer le prix Coup de cœur des amis du polar à l’un des titres en lice pour le prix Saint-Pacôme, et ce, à partir de notre site internet. Cette initiative se poursuivra en 2018.

Si vous désirez des informations supplémentaires, n’hésitez pas à contacter la personne responsable des communications, a info@romanpoliciersaintpacome.ca

Finalement, nous profitons de cette période de l’année pour vous souhaiter de très Joyeuses Fêtes. Paix, amour, joie, santé et de belles lectures pour l’année 2018! Merci de votre intérêt constant et grandissant pour la Société du roman policier et le prix Saint-Pacôme. Au plaisir de vous lire!

Les membres du conseil d’administration de la Société du roman policier de Saint-Pacôme.

Gala du roman policier 2017, les résultats !

Gala du roman policier 2017, les résultats !

PATRICK SENÉCAL,
GRAND GAGNANT DU
PRIX SAINT-PACÔME

Saint-Pacôme, le 7 octobre 2017 L’histoire se répète dix ans plus tard. L’auteur Patrick Senécal remporte le Prix Saint-Pacôme pour une seconde fois, au terme des délibérations des membres du jury, avec son polar L’autre reflet publié chez Alire, auquel une bourse de 3 500$ est rattachée, bourse offerte conjointement par la MRC de Kamouraska, la SODEC et les Librairies indépendantes du Québec (LIQ).
Cette 16
e remise de prix organisée par la Société du roman policier de Saint-Pacôme (SRPSP) le samedi 7 octobre dernier a réuni plus d’une centaine de convives au Centre municipal de Saint-Pacôme.


PRIX SAINT-PACÔME
« L’auteur confronte le processus de création, le rôle de la muse et questionne la société sur le prix du succès, le tout à travers la structure du suspense. Il propose un roman noir qui flirte avec l’horreur, alors qu’un auteur sans envergure est pris à plagier les scènes d’action d’une détenue», de mentionner Daniel Marois, président du jury et chroniqueur littéraire web au Huffington Post.

Les autres membres du jury étaient Robert Laplante, journaliste bédé et de littérature de l’imaginaire, ainsi que Lise Audet-Lapointe, grande lectrice et libraire à la retraite.

Rappelons que les deux autres finalistes étaient Marie-Ève Bourassa pour Frères d’infortune publié chez VLB et Jacques Côté pour son polar Où le soleil s’éteint publié chez Alire. Chacun a reçu une bourse de 500$, gracieuseté de la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière et de Canadian Tire/La Pocatière et Montmagny.


PRIX SAINT-PACÔME JEUNESSE
Le Prix Saint-Pacôme Jeunesse a été attribué pour une deuxième année. Ce prix, qui récompense l’auteur du meilleur roman policier destiné aux jeunes de 10 à 16 ans, a été remis pour une seconde année à Laurent Chabin, pour son roman La maison du silence, publié aux éditions Hurtubise HMH. Mentionnons qu’une bourse de 1 500 $, offerte par la Municipalité de Saint-Pacôme, est également attribuée à ce prix.

Pour l’année 2017, les membres du jury étaient : Dominique Giroux, présidente du jury, auteure et animatrice en littérature jeunesse, Alice Liénard, éditrice, et France Lapierre, conseillère pédagogique. « Les personnages sont bien développés, leurs sentiments crédibles et ils évoluent dans un contexte social bien décrit. Le roman est noir et on ressent très bien l’angoisse éprouvée par les jeunes», de mentionner Mme Giroux.


PRIX SAINT-PACÔME INTERNATIONAL
Les Librairies indépendantes du Québec, coopérative qui regroupe sous la bannière Les libraires plus d’une centaine de librairies indépendantes à travers le Québec, sont un fier partenaire pour une troisième année de la SRPSP en vue de la remise du Prix Saint-Pacôme International du roman policier. Ce prix de reconnaissance a été remis à Don Winslow pour Cartel paru aux Éditions du Seuil. Rappelons que, pour ce prix, le jury est composé de libraires membres de la coopérative.


AUTRES PRIX
Le Prix coup de cœur, remis pour la toute première fois par le vote du grand public via le nouveau site Internet de la SRPSP, a été décerné à Patrick Senécal pour L’Autre reflet. Ce dernier repart donc avec deux prix au terme de la soirée.

Quant au Prix Jacques-Mayer du premier polar, c’est le roman Amqui d’Éric Forbes, publié chez Héliotrope, qui a été récompensé. Une bourse de 500$ est remise pour chacun de ces prix, la première étant offerte par Canadien Tire de La Pocatière et Montmagnye et la seconde par Métro Lebel de La Pocatière.

Finalement, en ce qui concerne les Prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière, catégorie senior, le premier prix est allé à Madame Sonia Galopin de Québec pour sa nouvelle Loup solitaire. Le deuxième prix a été accordé à Madame Chantal Lecours de Montréal pour son texte intitulé Lola. Les gagnants ont reçu respectivement une bourse de 300 $ et de 200 $, gracieuseté de la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière.


EN TERMINANT
Rappelons qu’en 2016, c’est l’auteur sherbrookois André Jacques, qui s’était vu remettre le Prix Saint-Pacôme pour son roman La bataille de Pavie, publié chez Druide. Cette soirée de Gala mettait un terme à une fin de semaine bien remplie alors que le vendredi soir, le chroniqueur judiciaire Claude Poirier a donné une conférence devant plus de 80 personnes à l’église de Saint-Pacôme. Mentionnons également que, dans l’après-midi du samedi, la première édition du Salon du polar avait lieu, alors qu’une foule estimée au-delà de 100 personnes est venue entendre les conférenciers et rencontrer les personnalités et auteurs présents pour l’occasion.

La semaine prochaine sous le signe du polar !

La semaine prochaine sous le signe du polar !

Dans le cadre du 16e gala du roman policier de Saint-Pacôme, plusieurs évènements auront lieux du 4 au 7 octobre 2017.


DU CINÉMA GRATUIT – mercredi 4 octobre 2107


Pour une troisième année consécutive, en collaboration avec le Cinéma Louise de Saint-Pacôme, la SRPSP vous invite à venir vous plonger dans une enquête où deux policiers sont sur la piste d’un violent meurtrier en série. « Le désosseur » est un film paru en 1999 du réalisateur Phillip Noyce mettant en vedette Denzel Washington et Angelina Jolie.


CLAUDE POIRIER – vendredi 6 octobre 2017

Celui qui est connu du grand public québécois comme « Le négociateur », Claude Poirier, personnalité de renom dans le monde policier et des enquêtes, prononcera une conférence dès 20 h à l’église de Saint-Pacôme. Les billets pour assister à cette soirée sont au prix de 15 $ et sont disponibles à la Librairie L’Option de La Pocatière, au Marcher Ami Gilbert-Royer de Saint-Pacôme en plus d’être en vente à la porte le soir de l’évènement.


SALON DU POLAR – samedi 7 octobre 2017

Rendue possible grâce à un financement de 2 000 $ de l’Entente de développement culturel de la MRC de Kamouraska et du ministère de la Culture et des Communications du Québec cette première édition du Salon du polar débutera en matinée le 7 octobre à l’église de Saint-Pacôme, alors qu’une dizaine de kiosques y seront installés, regroupant ainsi des spécialistes du monde policier ou de la littérature.
Coroner, policier, enquêteur et spécialistes de la littérature policière seront présents lors de l’évènement.

  • Dès 10 h, la finaliste au Prix Saint-Pacôme 2017 Marie-Ève Bourrassa, nous expliquera pourquoi elle écrit des romans policiers.
  • À 11 h, le policier à la retraite de la Sûreté du Québec, Réjean Joseph, nous parlera des enquêtes policières.
  • Sur l’heure du midi, nous retrouverons Laurent Chabin, gagnant du Prix jeunesse 2016, qui expliquera pourquoi il écrit des romans policiers jeunesse.
  • À 13 h, madame Renée Roussel, nous parlera de son travail de coroner.
  • L’après-midi se poursuivra à 14 h avec Jacques Côté, également finaliste au Prix Saint-Pacôme 2017, qui nous dira, pourquoi il se consacre à l’écriture du polar.
  • Finalement, à 15 h, Réjean Joncas, policier retraité de la Sûreté du Québec, nous parlera de la formation que reçoivent les étudiants à l’École nationale de police du Québec.

La soirée de remise de prix aura lieu le 7 octobre à 18 h 30.